On ne reste pas propriétaire d’un terrain vendu

sam, 31/07/2021 - 08:52

Un couple achète une parcelle. Toutefois, la femme qui a vendu cette même parcelle au vendeur 30 ans plus tôt assigne devant la justice les nouveaux propriétaires en revendication de la propriété du terrain. A l’appui de sa démarche, elle fait valoir le bénéfice de la prescription acquisitive puisqu’elle occupe encore les lieux. En vain. Selon la Cour de cassation, le vendeur tenu de l’obligation de garantir l’acquéreur d’un terrain contre toute éviction résultant de son fait personnel, telle la possession trentenaire, ne peut l’évincer en invoquant la prescription acquisitive pour se faire reconnaître propriétaire du terrain qu’il a vendu, mais dont il a conservé la possession, l’acquéreur étant toujours recevable, dans ce cas, à lui opposer l’exception de garantie qui est perpétuelle. 

> La décision de justice